La réalité s’est éloignée du rêve


Pour n’être pas la plus regardée des émissions de la RTBF, «Ce jour-là» réussit souvent la gageure de dépasser la simple évocation, pour ouvrir une fenêtre sur le monde dans lequel nous vivons, voire pour autoriser une projection sur l’avenir.

Le rappel de  l’«affaire de Louvain» a, pour une part, permis de constater combien est toujours vivant, pour nombre de celles et de ceux qui l’ont vécu, le traumatisme du «Walen buiten!». Quelle que soit la compréhension qu’on puisse avoir pour la défense de leur culture par les Flamands, le slogan reste gênant par son caractère incidemment raciste. Et même si le transfert de l’UCL vers Louvain-la-Neuve a, au bout du compte réussi au-delà de toute espérance raisonnable («L’UCL n’est pas morte dans l’ambulance», comme l’a joliment dit Elodie de Sélys, qui présente avec talent cette émission), même si UCL et KUL collaborent effectivement aujourd’hui de manière exemplaire, ainsi que l’a souligné l’ancien Premier ministre Mark Eyskens, on ne peut se défaire de l’impression que la Flandre, telle qu’elle existe aujourd’hui, est loin de l’utopie dont se nourrissait le mouvement estudiantin de l’époque.

Les étudiants louvanistes d’alors se voient toujours comme les précurseurs de la grande contestation qui a déferlé sur l’Europe en mai 1968. En tentant de transformer le «Walen buiten» en «Bourgeois buiten!», ils avaient tenté de rendre à la revendication flamande son caractère social originel. Les images de Paul Goossens et ses camarades distribuant des tracts à la sortie des aciéries liégeoises, en 1968, n’en ont pas moins quelque chose de pathétique. Et le désenchantement de Paul Goossens, à l’interview, est patent. Ce n’est pas de cette Flandre dominée par la droite extrême, égoïste et repliée sur elle-même dont les étudiants «leuvanistes» rêvaient en 1968. D’autres démons étaient prêts à surgir de la boîte de Pandore qu’ils ont aidé, alors, à ouvrir. Peut-être un jour s’exclameront-ils, à l’image du Kaiser Guillaume II, à la fin de la Première guerre mondiale, «ce n’est pas cela que nous avions voulu»…

Publicités